Naturothérapie : C’est quoi ? Quelle formation ? Dossier

C'est quoi la naturopathie ? Et comment devenir naturopathe ? Voici dans cet article toutes les informations à ce sujet.

par Emilia Biancarelli
Publié le Modifié le
naturopathe

La naturopathie est reconnue par l’OMS comme étant la troisième médecine traditionnelle, après l’Ayurveda et la médecine traditionnelle chinoise. Elle permet de venir à bout d’un grand nombre de maux, notamment des problèmes cutanés, des allergies, des maux de tête ou encore régler l’insomnie. Découvrez plus en détails les principes de base de cette pratique, les outils utilisés ainsi que nos conseils pour devenir naturopathe si vous souhaitez en faire votre métier.

Naturothérapie : c’est quoi ? Définition et principes

La naturothérapie est une pratique vieille de 2500 ans. Ses principes n’ont pas mué depuis la nuit des temps. Avec la naturothérapie, la prévention prime avant tout.

  • Elle aide à préserver la santé, à améliorer l’hygiène de vie et sauvegarder le bien-être psychique.
  • Elle permet d’éviter que les désordres s’installent en tenant compte des capacités d’auto-guérison propre à chacun.
  • Elle se rapporte aux causes des maux, et non aux différents symptômes.La naturopathie s’appuie sur les points forts afin de rétablir l’équilibre par rapport aux faiblesses observées. Pour ce faire, un bilan de vitalité est établi dans le but de déterminer les excès et les carences. Différents types de cures seront proposés en fonction des résultats constatés lors du bilan. Cela peut-être une cure détox visant à réduire les charges toxémiques et de stimuler les organes d’élimination. Mais, la cure pourrait également être revitalisante dans le cas où le patient manque de vitalité. Enfin, elle peut avoir pour objectif la stabilisation dans le cadre d’une transformation dans la vie du patient.

Naturothérapie : les principaux outils utilisés

Cette médecine met en avant des moyens naturels pour obtenir des résultats efficaces. Les outils majeurs sont la bonne alimentation, les exercices physiques et l’accompagnement psychologique. Ces trois techniques sont toujours recommandées à chaque consultation chez un naturopathe.

Mais, il existe également sept techniques supplémentaires utilisées en naturopathologie. Ce sont :

  • l’hydrologie (bains, douche, thalassothérapie, hammam…) ;
  • la biokiésie (la gymnastique des organes) ;
  • la réflexologie ;
  • les techniques manuelles (les différents massages) ;
  • la phytologie ou la phyto-aromatologie (les huiles essentielles, extraits de plantes…) ;
  • les techniques respiratoires ;
  • les techniques énergétiques.

Ces outils permettent de traiter des maux divers (arthrose, troubles digestives…). Mais, ils vous seront également bénéfiques si vous voulez perdre du poids, renforcer votre système immunitaire ou encore arrêter le tabac.

➡️ Découvrez tous les livres au sujet de la naturopathie par ici !

Formation ; comment devenir naturopathe ?

Vous envisagez de faire carrière en naturopathie ? Voici les informations nécessaires dont vous devez disposer pour exercer cette profession.

Le métier de naturopathe 

Moins connue il y a quelques années, la naturopathie connaît depuis peu un essor remarquable. Elle tend de plus en plus à s’imposer comme une solution de référence dans le paysage des médecines non conventionnelles. Dans ce billet, vous pouvez découvrir comment devenir un acteur du secteur.

Qu’est-ce qu’un praticien de la naturopathie ?

naturopatheReconnue par l’OMS en 2001 comme pratique de médecine traditionnelle, la naturopathie vise à renforcer les défenses immunitaires de l’organisme par des moyens naturels et biologiques. Autrement dit, il s’agit de miser sur des outils et techniques naturels (activité physique, huiles essentielles, plantes…) pour prévenir les maladies et favoriser l’auto-guérissons. Métier du bien-être, la naturopathie prend en charge l’individu dans sa globalité et se préoccupe de déterminer les causes de ses troubles.

Loin d’être un médecin ou un professionnel de santé, le naturopathe cherche à faire perdurer le bien-être de son patient en prodiguant des conseils. Si ce dernier présente des troubles (stress, problèmes de sommeil…), le naturopathe va travailler afin d’améliorer son état de santé.

Par ailleurs, toujours en complémentarité avec les propositions des professionnels de santé, le naturopathe utilise des outils comme la phytothérapie, l’aromathérapie, les techniques de relaxation ou encore la nutrition pour améliorer l’état de santé de ses patients.

En ce qui concerne le lieu d’exercice de sa fonction, il peut s’installer à son propre compte (cabinet ou domicile) ou en profession libérale.

Quelles sont les qualités requises pour devenir naturopathe ?

À l’instar de tous les métiers du bien-être, un certain nombre de qualités sont nécessaires pour exercer la profession de naturopathe.

Un bon tempérament

Pour exercer la profession de naturopathe, il est important d’avoir un tempérament doux et posé. En effet, les personnes qui sollicitent les naturopathes sont généralement sensibles aux techniques douces. De ce fait, une relation de confiance doit nécessairement être instaurée entre le naturopathe et le consultant.

Un talent pour la vulgarisation

Dans son approche, la naturopathie agit sur les causes des dysfonctionnements et non sur les symptômes. Il est donc important pour le naturopathe de s’assurer que son client comprend le fonctionnement de son corps afin de l’aider à aller mieux. Dans cette optique, le professionnel doit disposer d’une excellente capacité de vulgarisation pour expliquer au consultant les différents mécanismes biologiques et physiques.

Quelle formation pour devenir naturopathe ?

La plupart des naturopathes suivent une formation dans une école de naturopathie. Cependant, il existe des professionnels de santé qui se reconvertissent ou intègrent la naturopathie dans leur pratique professionnelle. Même si elle ne jouit pas encore d’une réglementation en tant que profession, la naturopathie est bien organisée à travers la DREETS et la DGCCRF.

Pour y voir clair, l’idéal serait de vous renseigner auprès du Syndicat des Professionnels de la Naturopathie. Le SPN regroupe en effet plusieurs écoles engagées sur les normes Qualiopi. Hormis cela, vous pouvez vous renseigner auprès des organisations comme l’OMNES, la FENA ou encore l’APHN.

Selon les centres, les formations sont dispensées à distance, en présentiel ou en formule mixte. Dans le programme de formation d’un cursus en naturopathie, vous pouvez retrouver des disciplines comme l’anatomie, l’aromathérapie, le bilan naturopathique, la réflexologie et bien d’autres matières.

En gros, voici l’essentiel des informations que vous devez avoir pour explorer le secteur de la naturopathie.

La naturopathie, il y a-t-il des dangers à l’exercer ? 

Au fil des siècles, la médecine générale classique a connu bien des variations. Au nombre de celles-ci figure la naturopathie qui est une profession encore naissante, mais déjà prisée. Cet article présente tout ce qu’il faut savoir quant aux risques liés à l’exécution de ce métier et de cette pratique.

Des traitements naturels

naturopathie formationLa tâche des naturopathes est de traiter les patients le plus naturellement possible et de ne leur nuire en aucune façon. Avec une licence pour pratiquer la médecine sans consultation, les naturopathes peuvent traiter les patients de manière indépendante et professionnelle. Pour cela, le patient n’a nullement besoin d’une recommandation du médecin.

Le naturopathe s’entretient en détail avec le patient, s’enquiert des conditions de vie, des plaintes et des maladies antérieures. Il fait un diagnostic des maladies, élabore une procédure thérapeutique en consultation avec le patient. Son rôle est aussi de veiller à traiter ses patients de manière holistique. Cela signifie qu’il ne s’agit pas seulement de guérir la maladie et ses symptômes, mais de soigner le patient de manière holistique sur le long terme.

Les méthodes sont donc sûres et sans dangers pour le naturopathe qui évite d’éventuelles complications et donc des poursuites.

Une formation pour une base rigide

Seuls ceux qui y sont autorisés par les réglementations peuvent devenir naturopathes. Pour ce faire, tous les candidats naturopathes doivent passer les examens au département de santé. Ils reçoivent l’autorisation d’exercer la médecine sans autorisation d’exercer la médecine. Le but du test est de déterminer que la personne testée ne constitue pas une menace pour les personnes ou les patients.

Une fois l’autorisation d’exercer obtenue, d’autres lois réglementent ce que le pratiquant peut faire. Ces textes clairs et enseignés au futur naturopathe limitent donc son champ. Le but du système est de s’assurer qu’il effectue un travail le plus sûrement possible. Cela le protège lui ainsi que ses patients.

Une limitation médicale

naturopatheLes professionnels de la naturopathie ne sont autorisés à traiter aucune maladie transmissible à déclaration obligatoire, y compris les maladies sexuellement transmissibles. Selon la loi sur les médicaments, ils ne sont pas autorisés à prescrire des stupéfiants ou des médicaments sur ordonnance. De plus, il est interdit aux naturopathes de prendre des radiographies, de pratiquer la dentisterie, de fournir des services d’obstétrique. Ils ne peuvent pas délivrer des certificats officiels, constater le décès et faire des promesses de guérison. Ils sont donc limités à pratiquer les opérations peu risquées, ce qui les protège aussi en tant que personne morale.

En conclusion, les dangers sont presque inexistants pour le naturopathe s’il est bien formé et qu’il respecte la réglementation. Si votre passion s’y trouve, vous pouvez faire le grand saut sans hésiter.

➡️ Découvrez tous les livres au sujet de la naturopathie par ici !

La naturopathie holistique, c’est quoi ?

 La première avancée scientifique a été l’étude de l’environnement des médecines botaniques naturelles. Tous les êtres humains peuvent profiter des éléments de la nature pour maintenir leur santé.

La naturopathie holistique

 La naturopathie est une branche de la médecine saine visant à maintenir l’équilibre et l’harmonie du corps. C’est l’art de rester en bonne santé. Mais surtout, c’est une pratique qui soutient des individus uniques avec des besoins uniques. Elle respecte la physiologie, la nature et la vie. Elle s’agit principalement d’une médecine préventive. La naturopathie est en soi une méthode holistique. Disons que la naturopathie holistique mets l’accent sur les caractéristiques d’une personne pour travailler sur la cause de ces problèmes.

Lire à ce sujet : 
– Holistique : définition de ce courant thérapeutique

Quelles sont les bienfaits de la naturopathie holistique ?

Comme tous les médicaments, les remèdes naturels holistiques ont leurs propres avantages. Plusieurs problèmes ou douleurs peuvent être traités avec la naturopathie holistique. Dans un premier temps, les naturopathes évalueront l’individu. En fonction de ce qui se présentera, elle proposera des mesures totalement adaptées pour favoriser la perte de poids par exemple. On peut améliorer les signes des symptômes prémenstruels.  Les soins holistiques permettront aussi aux individus d’adopter de nouveaux modes de vie propices à la perte de graisse. Mais elle combat également les allergies ainsi que renforce le système immunitaire. Souvent, les allergies sont dues à un trouble du système immunitaire. Cependant, les remèdes naturels peuvent aller en profondeur dans la correction des dysfonctionnements liés au système immunitaire.

Avec l’utilisation de certains remèdes naturels et des mesures diététiques, des aliments contribueront à combattre les allergies en renforçant le système immunitaire de l’individu. Parmi ses bienfaits, la naturopathie holistique permet aussi de lutter contre l’arthrose. La progression du processus arthrosique est de près liée au mode de vie d’un individu. En plus, il a été démontré que certaines herbes réduisent la douleur et les symptômes de l’arthrose. Les médecins naturopathes peuvent proposer aux individus différents types d’interventions pour les aider à arrêter de fumer. Par exemple, certaines plantes stimulent la production de dopamine, ce qui peut aider à atténuer la dépendance et agissant comme antidépresseur.

Lire également : 
– Faire du sport tous les jours : Est-ce efficace ou dangereux ?

Peut-on perdre du poids avec la naturopathie ?

La perte de poids est une démarche à ne jamais prendre à la légère. Sans accompagnement professionnel et en absence de conseils avisés, les résultats peuvent être, certes visibles, mais éphémères. D’où la perspective d’une approche plus saine comme la naturopathie.

Une thérapie pour le corps

La naturopathie se base principalement sur le métabolisme de la personne. Elle se focalise sur le fonctionnement du corps, propre à la personne, tout en étudiant sa constitution dans sa généralité. L’idée est ainsi de connaitre la cartographie complète du corps dans le but de proposer un programme adapté à celui-ci. Les naturopathes spécialistes parlent ainsi de la régulation du métabolisme pour éviter l’excès. Il faut alors que le corps fonctionne correctement et être en bonne santé sur le long terme.

Lire également :
– Boire de l’eau pour mincir : est-ce que c’est efficace ?

Le rééquilibrage alimentaire

La différence avec la naturopathie, comparée à d’autres « régimes de perte de poids », c’est son axe d’application : l’alimentation. Attention, car il ne s’agit pas de se priver ni de réduire l’apport calorique mais de donner au corps les nutriments dont il a besoin. La naturopathie va alors privilégier les aliments sains, riches en vitamines, minéraux, glucides, lipides. A côté, les aliments industrialisés, trop sucrés, ultra-transformés seront très limités en quantité, voire bannis selon le cas de la personne. En effet, ceux-ci favorisent les gains de poids tout en ayant des impacts dévastateurs sur la santé.

Réapprendre à manger sainement et de la bonne manière

La naturopathie permet une reconnexion avec le ressenti. Elle apprend à la personne l’importance de la mastication, comment faire la différence entre la faim et la satiété. C’est un travail en profondeur car cette thérapie considère l’organisme dans son ensemble et intervient sur les zones importantes lors de la digestion : intestins, foie, reins. Il faut que le corps soit rééquilibré et soit en mesure de fonctionner correctement. Cela inclue des traitements des désordres hormonaux, des rétentions d’eau ou encore la lenteur du métabolisme. En parallèle, ces traitements internes sont couplés avec des activités physiques. En effet, le sport agit positivement autant sur le corps que sur l’état psychique. La personne retrouve alors un rythme de vie plus épanoui.

Effectivement, il est possible de perdre du poids grâce à la naturopathie. Toutefois, il convient de noter que cette thérapie nécessite de la patience et un suivi rigoureux surtout pour les personnes souhaitant perdre beaucoup de poids. En suivant les conseils des naturopathes, les résultats sont rapidement visibles sur le long terme. D’autant plus que le corps bénéficiera d’une excellente santé.

Voir aussi : 
– Gluten : définition, symptôme, intolérance

TU POURRAIS AUSSI AIMER

2 comments

Thé vert ; découvrez ses bienfaits incroyables sur le santé 9 janvier 2023 à 17h22 - 5:22

[…] – Naturothérapie : C’est quoi ? Quelle formation ? Dossier […]

Répondre
Cup menstruelle : Voici quelques conseils pour bien l'utiliser 9 janvier 2023 à 17h47 - 5:47

[…] Lire aussi :  – Naturothérapie : C’est quoi exactement ? Quelle formation pour pratiquer ? […]

Répondre

Laisser un commentaire

A propos

Un nouveau regard sur l’actualité santé et bien-être.
Découvrez nos rubriques ; santé naturelle, psycho, recette, beauté, botanique, parentalité..

@2022 – Santé Nova – Tous droits réservés.