Accueil » Voici tout ce qu’il faut savoir et faire en cas de fausse route

Voici tout ce qu’il faut savoir et faire en cas de fausse route

by Emilia Biancarelli
étouffement

Lors d’un repas convivial ou d’un moment de jeu, qui pourrait penser qu’un simple grain de raisin ou une minuscule pièce de jouet pourrait transformer un instant de joie en une situation d’urgence ? La fausse route est ce danger insidieux qui guette à chaque bouchée ou éclat de rire. Découvrons ensemble comment reconnaître, intervenir et surtout prévenir ce risque bien réel.

Qu’est-ce qu’une fausse route ?

Lorsque nous mangeons ou jouons, il est possible que de la nourriture ou un petit objet étranger se dirige par inadvertance vers la trachée au lieu de l’œsophage. C’est ce qu’on appelle une fausse route.

Ce phénomène dangereux empêche l’air de parvenir correctement aux poumons et peut entraîner un étouffement.

Les signes avant-coureurs

Le premier indicateur qu’une personne, notamment un enfant, est en train de s’étouffer est une toux soudaine et intense.

Si vous observez que le teint de l’enfant vire au bleu ou s’il montre des signes évidents de détresse, c’est un signal d’alarme que vous ne pouvez ignorer.

A lire aussi :
Face à la néophobie alimentaire, voici comment faire « manger de tout » à vos enfants

Les manœuvres salvatrices

La manœuvre d’Heimlich est la plus connue pour aider une personne en étouffement.

Pour les tout-petits de moins de 2 ans, adopter la manœuvre de Mofenson est préférable. Passé cet âge, la manœuvre d’Heimlich est recommandée.

Attention ! Si vos tentatives ne permettent pas de déloger l’obstruction, allez immédiatement aux urgences.

Dans cette vidéo, un médecin urgentiste nous explique la fausse route, mais nous montre également les gestes à adopter quand on est face à cette situation :

La fausse route chez les enfants

L’étouffement peut toucher n’importe qui, mais les enfants, surtout ceux de moins de 3 ans, y sont particulièrement sensibles.

Les risques sont accrus pendant les repas ou les moments de jeu, où un objet ou un morceau d’aliment peut facilement obstruer les voies respiratoires. Et souvenez-vous, même sous la surveillance d’un adulte, l’étouffement peut se produire.

Ne manquez pas :
Découvrez comment administrer sereinement les médicaments aux enfants 

Les mesures préventives

La prévention reste le meilleur remède. Voici quelques directives pour minimiser les risques chez les jeunes enfants :

  • Les aliments à éviter : Certains aliments, de par leur taille ou leur texture, sont particulièrement risqués pour les enfants. Évitez donc de leur donner des pistaches, noisettes, graines de raisin et cacahuètes. Les fromages, selon leur consistance, peuvent aussi représenter un danger.
  • La découpe alimentaire : Toujours découper les aliments dans le sens de la longueur, afin de réduire le risque d’obstruction des voies respiratoires.
  • L’importance de bien manger : Incitez votre enfant à s’asseoir correctement pendant le repas. Mastiquer lentement et éviter de parler en mangeant sont des habitudes qui peuvent éviter bien des tracas.

Même si la fausse route est un incident qui peut survenir rapidement, être informé et prendre des mesures préventives peut grandement réduire les risques associés. Restons vigilants et adoptons les bons gestes pour protéger nos proches.

________
Important : Nous conseillons à tous les visiteurs de notre site web de consulter un médecin en cas de problème de santé. Retrouvez toutes les infos santé et bien-être sur notre page Google Actualités ou sur notre page Pinterest.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

1 comment

Le Botulisme infantile : Pourquoi le miel représente un danger ? 1 septembre 2023 à 16h44 - 4:44 pm

[…] Ne manquez pas : Voici tout ce qu’il faut savoir et faire en cas de fausse route […]

Reply

Laisser un commentaire

A propos

Un nouveau regard sur l’actualité santé et bien-être.
Découvrez nos rubriques ; santé naturelle, psycho, recette, beauté, botanique, parentalité..

@2022 – Santé Nova – Tous droits réservés.

Copy link