Accueil » Que faire contre le mal des transports ?

Que faire contre le mal des transports ?

by Emilia Biancarelli
ma des transports solution

La voiture, le bus, le train, l’avion ou encore le bateau sont des moyens de transport que nous empruntons assez souvent afin de nous rendre à des destinations précises. Malheureusement, de nombreuses personnes sont sensibles à la cinétose qui n’est autre que le mal des transports et un simple trajet en voiture, en avion ou en bateau peut être un véritable supplice. Vous souffrez également du mal des transports ? Voici quelques conseils qui pourront vous aider à surmonter ce problème !

Comprendre pourquoi le mal des transports survient et ce qui le déclenche

Le mal des transports affecte de nombreuses personnes. Comme on peut le voir sur le site de la Grande Pharmacie de Saint-Chamond, ses symptômes sont divers. Il peut s’agir d’une sensation de malaise diffus (tête vide, perte d’appétit, inconfort digestif, sensation de se replier sur soi), d’une salivation importante, de maux de tête et somnolence, d’une sensation de froid ou encore de nausées, de pâleur et de sueurs froides. Ce mal peut aussi se manifester par des vomissements, de la maladresse ou des troubles de l’équilibre.

Le mal des transports peut donc être très difficile à vivre. Pour le combattre, il est avant tout important d’en connaître la cause. Selon les spécialistes, il serait dû à un conflit entre les sens, notamment entre la vue et l’audition. Lorsqu’une personne sujette au mal des transports monte par exemple à bord d’un bateau ou d’un avion, le vestibule, organe de l’équilibre qui se trouve dans l’oreille interne, perçoit très rapidement les balancements, les déplacements, les ralentissements ou encore les accélérations du moyen de transport. Il transmet donc tout ce qu’il perçoit au centre de l’équilibre du cerveau.

Dans le même temps, les yeux et les récepteurs sensoriels des muscles et des articulations envoient aussi leurs informations concernant la position du corps dans l’espace au cerveau. Malheureusement, ils sont moins rapides que l’oreille interne et en peu de temps, le centre de l’équilibre reçoit divers messages qui, en plus, sont parfois contradictoires. Il n’arrive donc pas à les traiter correctement, ce qui déconcerte le cerveau qui, à son tour, réagit à travers les troubles du mal des transports.

Lire aussi : Comprendre la « Momcation » : Pourquoi les mamans en ont vraiment besoin ?

Prenez des mesures préventives avant le voyage

Si vous savez que vous souffrez du mal des transports, il est important de prendre certaines mesures préventives avant le voyage, et même en cours de route. La première chose que nous vous conseillons de faire, à cet effet, est d’éviter de manger des repas lourds avant de partir. Mangez juste ce qu’il faut pour ne pas avoir le ventre vide. Ensuite, évitez de consommer de l’alcool, du tabac ou du café. Les repas gras ou épicés sont aussi à éviter.

Il est conseillé de regarder un point fixe à l’horizon et surtout de ne pas tourner la tête. Vous n’êtes donc pas autorisé à lire ou à manipuler votre smartphone puisque ces activités nécessitent votre attention visuelle.

Veillez également à sortir dès que vous pouvez pour prendre de l’air, détendez-vous, évitez les vêtements trop serrés et prenez une petite couverture s’il fait froid, car le froid aggrave les symptômes. Enfin, si vous le pouvez, conduisez vous-même (si vous êtes en voiture) afin d’anticiper les virages.

mal transport

Emportez des remèdes naturels pour lutter contre les nausées

Les nausées sont l’un des symptômes les plus fréquents du mal des transports. Toutefois, il est possible de les atténuer en ayant recours à quelques remèdes naturels.

Le citron

Le citron est un fruit très acide et grâce à cette acidité, il apaise les nausées et stimule les enzymes du pancréas et du foie. N’hésitez donc pas à emporter avec vous du citron ou du jus de citron. Vous pouvez en prendre avant le départ et même tout au long du trajet. Il est aussi possible d’avoir recours à l’huile essentielle de citron.

Le gingembre

C’est un excellent remède contre les nausées. Il peut se consommer frais, en infusion, en jus ou en gélules. Vous pouvez en prendre une heure avant votre départ et en consommer toutes les trois heures au cours du trajet.

Les fleurs de Bach

Les fleurs de Bach, notamment la scleranthus constituent aussi des remèdes assez efficaces contre les nausées et de nombreux autres symptômes. Il permet en effet de restaurer l’équilibre du corps et de l’esprit.

Voir également : Fleur de Bach Rescue : Notre avis sur ses bienfaits et comment en prendre ?

Les remèdes homéopathiques

Certains médicaments homéopathiques peuvent être prescrits en cas de mal des transports. N’hésitez donc pas à consulter votre homéopathe afin de savoir vers quel traitement vous tourner.

L’argile verte (utilisé en cataplasme), le fenouil et le thym sont aussi efficaces. Notez qu’il existe également de nombreux médicaments pharmaceutiques vendus en pharmacie permettant de lutter contre le mal des transports.

Apprenez des techniques de respiration

Lorsque vous souffrez du mal des transports, il est généralement conseillé de se relaxer. Vous pouvez donc vous tourner vers les techniques de respiration et de relaxation. Si vous souffrez de nausée, ces exercices vous permettent de masser vos organes internes, notamment le système digestif afin de calmer les nausées.

Les exercices de respiration permettent également de rester calme, de ne pas céder à la panique et ainsi d’éviter d’aggraver sa condition. N’hésitez donc pas à apprendre quelques techniques de respiration. Vous pouvez, par exemple, vous tourner vers les exercices de respiration issus du pranayama, une branche de yoga.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Laisser un commentaire

A propos

Un nouveau regard sur l’actualité santé et bien-être.
Découvrez nos rubriques ; santé naturelle, psycho, recette, beauté, botanique, parentalité..

@2022 – Santé Nova – Tous droits réservés.

Copy link