Accueil » Pourquoi les LGBT ont plus de risques de faire des AVC ?

Pourquoi les LGBT ont plus de risques de faire des AVC ?

by Emilia Biancarelli
Orientation sexuelle

L’orientation sexuelle, un aspect fondamental de notre identité, peut également jouer un rôle dans notre santé. Se pose alors la question : est-ce que notre orientation sexuelle a un impact sur notre bien-être global ? Selon une étude scientifique américaine de l’UCSF, les LGBT+ ont beaucoup plus de risques de faire des AVC.

En examinant les statistiques sur Santé Publique France et en se concentrant sur les effets particuliers sur la santé, notamment les maladies cardiovasculaires, nous pouvons mieux comprendre les risques associés à différentes orientations sexuelles.

Pourquoi notre orientation sexuelle impacte notre santé ?

L’orientation sexuelle ne doit pas être considérée comme un facteur de risque en soi, mais plutôt comme un indicateur potentiel des expériences et des obstacles auxquels une personne peut être confrontée en matière de santé.

Les études ont montré que les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et queer (LGBTQ+) peuvent être plus susceptibles de rencontrer des disparités de santé en raison de facteurs sociaux, environnementaux et psychologiques.

Lisez aussi : Un tiers des Français touchés par l’hypertension : Êtes-vous concerné ?

Pourquoi les femmes lesbiennes et bisexuelles ont plus de risque de maladie cardiovasculaire ?

En se penchant sur les statistiques, il a été constaté que les femmes lesbiennes et bisexuelles présentent un risque plus élevé de maladies cardiovasculaires par rapport à leurs homologues hétérosexuels. Les raisons de cette corrélation ne sont pas encore complètement comprises.

Des facteurs tels que le stress lié à la stigmatisation et à la discrimination, une prévalence plus élevée de comportements à risque comme le tabagisme et la consommation excessive d’alcool, ainsi que des disparités dans l’accès aux soins de santé peuvent jouer un rôle. Suivez cette vidéo pour comprendre la relation entre nos émotions et la maladie cardiovasculaires :

LGBT+ : Il existe des moyens de réduire ces risques ?

Ces risques ne sont pas une fatalité. Voici comment vous prémunir :

Adoptez un mode de vie saine

Il faut comprendre ces risques et d’adopter des mesures de prévention pour réduire les chances de développer des maladies cardiovasculaires. Les femmes lesbiennes et bisexuelles peuvent prendre plusieurs mesures pour protéger leur santé cardiovasculaire.

Premièrement, il faut faire des bilans de santé régulière, y compris des examens médicaux complets, afin de détecter tout problème éventuel et de prendre les mesures appropriées. Une alimentation équilibrée, riche en fruits, légumes et grains entiers, ainsi qu’une activité physique régulière, sont également essentielles pour maintenir un cœur en bonne santé.

Ne ratez pas : Faire du sport tous les jours : Est-ce efficace ou dangereux ?

Réduisez le stress !

On peut créer des environnements inclusifs et de soutien pour les femmes lesbiennes et bisexuelles. Cela peut aider à réduire le stress et l’isolement social, ainsi qu’à encourager des comportements de santé positifs.

Les communautés LGBTQ+ et les ressources spécifiques à cette population peuvent être d’une grande aide pour obtenir des informations, des conseils et du soutien en matière de santé. N’hésitez pas à consulter les associations LGBT+ pour avoir de bons conseils à ce sujet.

________
Important : Nous conseillons à tous les visiteurs de notre site web de consulter un médecin en cas de problème de santé. Retrouvez toutes les infos santé et bien-être sur notre page Google Actualités ou sur notre page Pinterest.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

Laisser un commentaire

A propos

Un nouveau regard sur l’actualité santé et bien-être.
Découvrez nos rubriques ; santé naturelle, psycho, recette, beauté, botanique, parentalité..

@2022 – Santé Nova – Tous droits réservés.

Copy link